Jean-Christophe LOYER

Responsable pôle métier achats, direction des achats - COVEA

Titulaire d’un Master 2 et d’un DEA en informatique, Jean-Christophe Loyer (52 ans) a démarré sa carrière dans les achats chez Axa, où il a occupé successivement les postes de chargé de projet informatique puis de chargé d’étude en organisation. Responsable des achats de serveurs et postes de travail dès 1997, il s’est expatrié deux ans après à New York en tant que Deputy Vice-President d’Axa Global IT Procurement jusqu’en 2002. Il a ensuite rejoint le Groupe GMF, pour y créer le Département Achats IT avant de devenir Responsable du département communication, pilotage et performance. Accompagnant GMF et la transformation du Groupe Covéa, Jean-Christophe Loyer a pris les fonctions de Responsable de la Cohérence des métiers achats à l’échelle du nouvel ensemble, et des achats IT GMF. Depuis 2015, il occupe le poste de responsable pôle métier achats, où il participe notamment à la définition de la stratégie, à la supervision de l’application opérationnelle des politiques, ou à l’identification des synergies et convergences entre les achats directs et indirects.

Son intervention

La digitalisation pour instaurer une logique d’entreprise étendue

Fruit du regroupement des mutuelles MAAF, MMA et GMF, le groupe Covéa a misé très tôt sur la digitalisation pour optimiser ses achats indirects, alors gérés à travers différentes entités. Jean-Christophe Loyer expliquera comment le déploiement d’un outil informatique commun, associé à la mise en place de processus unifiés, a permis de placer les acheteurs dans une optique de « business partners » vis-à-vis de leurs interlocuteurs. Outre une meilleure maîtrise des coûts, cette logique d’entreprise étendue garantit davantage de fluidité, de transparence et de sécurité dans les traitements.

En savoir plus

Le groupe d’assurance mutualiste Covéa (MAAF, MMA et GMF) a lancé en 2011 un vaste programme pour professionnaliser ses achats indirects qui, pour près d’un milliard d’euros annuels, regroupent les catégories relatives au fonctionnement des trois mutuelles : informatique, communication-marketing, immobilier, véhicules, fournitures de bureau, etc. Ce programme a permis de faire converger les pratiques, en définissant des processus unifiés et en déployant une solution e-achat commune. Envisagée dès le départ, la digitalisation de la fonction avait comme objectif de délester les acheteurs des tâches fastidieuses et chronophages, pour leur permettre de se concentrer sur des missions à valeur ajoutée et de se positionner en « business partners » en remontant très en amont dans le chaîne de traitement. Opérationnelle depuis mi-2013, la solution favorise la collaboration en s’adressant aussi bien aux équipes achats qu’aux demandeurs (expression des besoins, suivi des demandes), aux fournisseurs (consultations, informations, etc.), aux contrôleurs de gestion (budget), aux juristes (contrathèque), etc. Cette transversalité, dans un cadre structuré, garantit davantage de fluidité et de transparence, ainsi qu’une plus grande vitesse d’exécution des opérations et une maîtrise des coûts. Le taux de couverture des catégories indirectes par les achats a été amélioré, approchant aujourd’hui 70 %.

Jean-Christophe Loyer