Alain LECARPENTIER

Directeur achats groupe AXENS

De formation technique en bureau d’étude et titulaire d’un Master en Management stratégique & Génie des organisations, spécialité Management des achats, Alain Lecarpentier (52 ans) gère depuis plus de 25 ans des portefeuilles de dépenses directes et indirectes de plus de 500 millions d’euros. Il a évolué dans différents secteurs d’activité (industries, services, énergie, etc.) et occupé des postes à responsabilités dans toutes les couches fonctionnelles, qui l’ont amené à gérer des projets achats connexes : gestion de parc véhicules, mise en place de méthodes et outils achats, gestion immobilière, sourcing international, gestion des risques et achats responsables, etc. Depuis 2005, il est directeur des achats du groupe Axens, après avoir mis en place une organisation dédiée et étendu sa couverture au niveau national.

Point de vue

Table ronde « Quelle création de valeur des projets de digitalisation des achats ? »

Après avoir déployé puis arrêter un outil e-achat, un choix qu’expliquera Alain Lacarpentier au cours de la table ronde, Axens se contente d’exploiter le module e-procurement dans SAP pour la gestion de certaines dépenses indirectes : fournitures de bureaux, EPI, etc. En complément, pour des projets spécifiques, des serveurs FTP permettent au groupe et aux fournisseurs concernés de déposer des dossiers traités ou à traiter dans le cadre des prestations confiées. Les équipes achats d’Axens utilisent également des bulles SharePoint pour discuter et échanger en interne, parfois avec des interlocuteurs externes si nécessaire. D’une façon générale, Alain Lecarpentier estime que les programmes de digitalisation doivent venir soutenir le développement de la fonction achats en tant que « business partner ». Cela doit faciliter son implication dans la stratégie de l’entreprise, lui donner une capacité de pilotage des plans d’actions élaborés de manière collective, optimiser le traitement opérationnel des dossiers (réalisation numérique des cahiers des charges, automatisation des processus source-to-contract, partage des bases d’information, etc.)

Alain Lecarpentier